Le Gouessant accompagne l’essor de la Bio en Bretagne

#bio #presse
28 mai 2019
silo de céréales bio à châteaubourg
Le nouveau silo de céréales bio de Châteaubourg a mobilisé 7 millions d’euros d’investissement.

La dynamique de conversion à l’agriculture biologique se poursuit à rythme soutenu en Bretagne. Le nombre de fermes bio a été multiplié par 3 en 10 ans dans la région et représente aujourd’hui 11,5 % des exploitations bretonnes. Le Groupe coopératif Le Gouessant (Lamballe, Côtes-d’Armor) accompagne cet essor au travers de sa filiale UFAB, n°1 français de la nutrition animale biologique.

« Notre activité en nutrition animale biologique se développe. Elle connaît, depuis quelques années, une croissance à deux chiffres » témoigne Carine Maret, directrice de l’Union Française d’Agriculture Biologique (UFAB). « Pour assurer l’approvisionnement local de notre usine de Noyal-sur-Vilaine en céréales bio et diversifier les débouchés pour nos producteurs, l’UFAB investit dans de nouveaux sites de collecte en Bretagne qui seront opérationnels pour la moisson à venir. Ils permettront de doubler notre capacité de collecte bio, en la portant de 4.000 à 8.000 hectares. »

À Châteaubourg (35) : 7 millions d’euros d’investissement

Le nouveau silo de Châteaubourg (35), dont la construction s’achève actuellement, est la pierre angulaire de ce développement. D’un volume de près de 15.000 m3, il est surmonté d’une tour de 42 mètres de haut. Il comprend deux fosses de réception, deux séchoirs, deux lignes dédiées au nettoyage/triage et 20 cellules de stockage d’une capacité totale de 10 à 12000 tonnes. « Le silo de Châteaubourg a été conçu pour répondre aux spécificités de la collecte bio : séparation des mélanges, nettoyage, ventilation et thermométrie afin d’assurer la bonne conservation des grains » précise Carine Maret.

Au-delà des céréales et protéagineux fourragers déjà collectés par l’UFAB, les 20 cellules de stockage vont permettre de diversifier les débouchés proposés aux 200 agriculteurs bio apporteurs : sarrasin, blé meunier, orge brassicole, avoine de floconnerie…

Pour créer ce site unique en bio en Bretagne de par sa taille et ses équipements, l’UFAB a mobilisé 7 millions d’euros d’investissement et a reçu le soutien de la Région Bretagne et de l’Union européenne dans le cadre du programme de développement rural de la Bretagne (FEADER).

Plateforme-de-collecte-de-proximité-à-Ploezal-Crédit-photo-LG

À Ploëzal (22) : une plateforme de collecte de proximité

Parallèlement, l’UFAB développe des plateformes déportées pour faciliter la collecte de proximité sur l’ensemble de sa zone d’activité. C’est le cas au dépôt Le Gouessant de Ploëzal où les agriculteurs costarmoricains pourront, dès cet été, livrer leur moisson bio.

Ce dépôt est, en volume, le premier site de collecte Le Gouessant dans les Côtes-d’Armor en céréales conventionnelles. Il vient d’être doté de 4 cases dédiées et certifiées en bio. Le nouveau point de collecte bio de Ploëzal va offrir de la souplesse aux exploitants dans l’organisation de leurs chantiers culturaux et, à l’UFAB, en matière de logistique. Les céréales et oléoprotéagineux collectés à Ploëzal ne sont pas destinés à y être conservés. La récolte sera rapidement acheminée vers les silos bio UFAB de Bourseul et de Châteaubourg pour y être nettoyée et éventuellement séchée avant stockage.

Promoteur d’une agriculture plurielle et durable, Le Gouessant entend ainsi apporter sa contribution au développement de l’agriculture bio en Bretagne, dont le groupe coopératif a été pionnier dès les années 90.